Logo d'ACF Nimes Les ARTS et les artistes


" VOICI L'HOMME..."



Chrisme



"L'art sacré" chrétien existe-t-il ?





Existe-t-il un art sacré ? il semble évident que oui : on entend parler, par exemple, de festivals d'art sacré.
Existe-t-il un art chrétien ? il semble évident que oui : Bach, Fra Angelico, Rouault, la Sixtine, Notre-Dame de Chartres etc.
A y regarder de plus près, on rencontre quelques surprises car le christianisme se démarque sensiblement d'autres religions.
Quelle est la finalité de la vie humaine pour les chrétiens ?
Elle est très bien symbolisée par la grande vision poétique de la Jérusalem nouvelle qui descend du ciel, vers la fin du livre de l'Apocalypse :
"Je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle.
Et la ville sainte, je la vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, prête comme une épouse qui s'est parée pour son époux.
Et j'entendis une voix forte qui disait : "Voici la demeure de Dieu avec les hommes.
Il demeurera avec eux. Ils seront ses peuples et lui sera le Dieu qui est avec eux.
Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus. Il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni souffrance…
Voici, je fais toutes choses nouvelles...
" (Ap.21/1-5, et suite)

  Jérusalem céleste

Tenture de l'Apocalypse d'Angers :
détail de la représentation de la Jérusalem céleste.
Vers 1375


On connaît le récit-poème de la Création, dans le livre de la Genèse.
Au commencement, Dieu crée l'homme et il lui confie un jardin : le jardin d'Éden (Gn. 2/5-15).

  Le jardin d'Eden

Tapisserie des Gobelins


Or voici qu'à la fin, il lui offre en cadeau de noces non pas un jardin paradisiaque mais une ville.
Dieu avait confié un jardin pour que l'homme y vive en paix ;
il pouvait découvrir ce jardin, le domestiquer, le dominer, tout en le respectant.
A coups de génie et à force d'énergie, mais aussi de violence et de mensonge, l'homme a fait de ce jardin, la nature à l'état brut, une ville.
Une ville avec ses monuments imposants de beauté, mais écrasants aussi comme le pouvoir des hommes sur les hommes.
Une ville avec ses quartiers où chacun a sa place pour vivre et respirer,
avec ses banlieues déshéritées où il faut se battre pour n'être pas compté parmi les morts.
Avec ses églises, ses temples, ses mosquées… lieux sacrés, ouverts ou fermés, fréquentés par ses saints et ses démons.
Avec son commerce, ses ateliers, ses usines lieux de solidarité et de promotion, d'injustice et de répression, de recherche, d'invention…
Avec ses banques, ses bourses… ses ateliers d'art, ses écoles de philosophie, ses jardins, sa pollution, ses musées…
Dieu a pris cette ville, et il la fait redescendre du ciel nettoyée de fond en comble car il connaît le mal,
là où il se cache et là où il accomplit ses ravages.
Il la rend purifiée. De cette ville transfigurée, il fait cadeau à Jésus et à l'humanité.
Elle est sans temple, sans lieu sacré, car toute entière accueillante à Dieu.
Ses douze portes sont largement ouvertes afin que tous les peuples puissent venir y habiter librement.

Les musulmans rêvent de la récompense du paradis après leur passage sur la terre.
Les bouddhistes rêvent de s'affranchir de l'illusion des passions humaines,
et de sortir du cycle infernal des réincarnations pour se fondre enfin dans l'Être.
Les chrétiens rêvent de recevoir des mains de Dieu
tout ce que les hommes (pas ‘les chrétiens’ : les hommes) ont créé au cours de leur histoire, mais purifié et transfiguré par Lui.
Pour les chrétiens, en dépit de tout le poids du mal, il y a de l'éternel dans l'œuvre des hommes.
C'est une toute autre vision de l'aventure humaine.

Comment les chrétiens et l’Église ont-ils vécu cette vision de l'aventure humaine au plan de la création artistique ?
Les chemins ne sont pas inscrits d'avance dans l'Évangile.
Ce sera forcément une recherche tâtonnante, et donc parfois controversée,
faite à la fois de sensibilité évangélique et d'attention à ce qui se passe dans l'histoire des hommes.


Nous aborderons successivement trois points

1. Lieu de prière, lieu "sacré" ?

2. La crise iconoclaste, ou l'homme et le mystère.

3. Où est passé l'art sacré ?





Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures Foi de la délégation de Nimes
Site créé par NPousseur