Logo d'ACF Nimes Les ARTS et les artistes


" VOICI L'HOMME..."

 



Pascal Thouvenin

 

 

 

Pascal THOUVENIN

Artiste et professeur d’arts plastiques à Nîmes

 

Pascal THOUVENIN

 

 

 

 

Une méditation émerveillée …

17 décembre 2019.
Sur le pourtour de l'Écusson, face à une jolie place bordée d'immeubles anciens,
une vieille porte et deux étages plus haut : l' Atelier du Chapitre .
Nous entrons accueillis par Pascal Thouvenin .
Un a ccueil charmant dans son bel atelier, vaste, très clair :
un appartement de 4 pièces avec, au centre de chacune, une grande table blanche.
Nous visitons.

Ce que nous voyons nous en dit long sur cet Atelier.
Tout semble méticuleusement ordonné.
Nombreuses étagères, sur lesquelles est rangé tout le matériel nécessaire aux élèves :
pinceaux en nombre impressionnant… boites de tubes d'aquarelle, gouache, peinture à l'huile…
fusain, pastel, encres… flacons divers… feuilles de papier dessin…

Pascal THOUVENIN
Tout le matériel est de qualité.

Une des pièces est tapissée de livres : livres d'art, de poésie, de réflexion.
On ne vient pas là uniquement pour faire l'apprentissage d'un art
mais aussi, semble-t-il, pour se nourrir, s'ouvrir, explorer l'histoire de la peinture, ancienne et contemporaine.
La visite est un véritable bain culturel.
On s'expose à l'art comme on s'exposerait au soleil !

Peintures d'élèves ou prêts d'artistes confirmés, les murs de l'atelier sont une sorte d'exposition évolutive.
Ici un portrait de Vieira da Silva par son mari, accompagne un poème sur les couleurs.
Là, un panneau annonce les expositions importantes de la région :
Fabienne Verdier à Aix-en-Provence, Ernest Pignon Ernest en Avignon…
Les expositions des élèves ont aussi leur place.
Le long d'un mur, des cartons à dessin où chaque élève range le travail en cours.

Pascal THOUVENIN

Nous prenons place autour de l'une des tables, comme le font les élèves.
Pascal nous offre café et croissants.

Pascal THOUVENIN

Le dialogue s'instaure.
Il nous retrace son chemin depuis ses 3 ans d' études de pharmacie, l'École des Beaux-arts de Nancy, puis l'École Martenot.
De multiples rencontres lui permettent de découvrir son chemin et ce qui sera au centre de sa pédagogie.
Venu à Nîmes pour suivre l'un de ses maîtres, il s'y fixera.
Mais difficile pour un jeune artiste de vivre de son art.
En 1978, il décide d'ouvrir un atelier de peinture pour transmettre son savoir.
Ce sera l' Atelier du Chapitre  : une institution à Nîmes !

Pascal THOUVENIN

Il se passionne pour cette vie de partage et d'échange avec d'autres :
"Cela m'aide pour mon travail et ma vie de tous les jours."
L'idéal serait de pouvoir consacrer 1/3 de son temps à la création, 1/3 à l'école et 1/3 à la famille.
Mais l'enseignement a vite fait de devenir chronophage. La vie n'est pas si simple.
Souvent, le travail personnel fut remis à plus tard, au temps des vacances scolaires ou de la semi-retraite…

La proposition de Pascal Thouvenin est large, ambitieuse, essentielle pour l'élève qui s'y prête :
aider chacun à s'aventurer sur son propre chemin, découvert peu à peu.
Il ne dirige pas, il accompagne :
« Il faut parfois une année et plus pour découvrir une personnalité, observer, dialoguer
et, à partir de là, élaborer pour chacun une méthode particulière. »

Pascal THOUVENIN

Longtemps, Pascal a enseigné selon la Méthode Martenot , complète, certes, mais assez stricte.
Il l'a modifiée au fil de l'expérience en l'adaptant à chaque élève,
tout en conservant les principes de base qui en ont fait l'originalité,
tels qu'ils sont énoncés dans deux livres de François Cheng

Pascal THOUVENIN
 : Vide et Plein  : le langage pictural chinois ( Éd. du Seuil, 1979)
et Souffle-Esprit (Éd. du Seuil, 1989 et 2006).
C'est là que Pascal Thouvenin puise les ressorts de son travail personnel et de son enseignement.

Ce qui frappe chez Pascal, c'est son ouverture, sa disponibilité,
l'immense respect qu'il porte à chacun, à la personne, à sa quête.

Pascal THOUVENIN
Il porte toujours un regard qui grandit, qui donne confiance.

Partager ensemble l'amour du beau libère.
Il dit recevoir autant qu'il donne.
Faire le choix de ne plus accueillir d'enfants a été pour lui un vrai crève-cœur
mais il ne lui était plus possible de tout faire.

En l'écoutant nous dire, avec une sorte de passion,
comment il avait travaillé auprès de presque deux générations de jeunes,
pour les aider à développer leur sensibilité artistique,
les encourager à faire confiance en leur capacité de création originale,
les conduire à se révéler à eux-mêmes en s'exprimant librement à travers la peinture :
comment ne pas se dire que Pascal Thouvenin est l'un de ces éducateurs
à l'égard desquels notre société devrait de sentir hautement redevable ?...

L'atelier accueille les élèves par petits groupes
qui dessinent pendant environ 2 heures.
Chacun suit son propre chemin, guidé par Pascal Thouvenin.
Excellent pédagogue protéiforme, il conduit simultanément des personnes aux modes d'expression très différents :
dessins au crayon, au fusain, à l'encre de chine… aquarelles, pastels, peintures à l'huile et acryliques…
Un de ses élèves, jeune retraité, raconte :
«  Je cherche à balayer le plus grand nombre d'expressions graphiques.
Je suis passé successivement de l'aquarelle, au pastel, au fusain, au mélange fusain + pastel, pour toucher bientôt à la peinture à l'huile.

Pascal THOUVENIN

Mes sujets de travail sont le plus souvent issus de photos, personnelles ou proposées par Pascal.
Pour moi, il se comporte comme une sorte de " bouilloire"
qui fait frémir en moi des pulsions cachées qui ne demandaient qu'à s'épanouir.
Il me guide, me tempère, me corrige, me booste.
Il baigne dans la musique (sa femme et ses enfants sont musiciens) ;
nous avons la chance de travailler souvent avec, en toile de fond, une musique méditative qui stimule notre créativité.
Pascal corrige habilement nos dérapages, sans jamais nous culpabiliser.
Développe-t-il à notre insu notre estime de soi ?
C'est lui qui m'a fait découvrir la richesse des traits " floutés" qui donnent vie à mon dessin
et, en aquarelle, le gris de payne , une couleur très subtile qui peut être poussée jusqu'au noir.
Grâce au pastel sec, j'ai enfin pu travailler avec mes doigts, déposant et mélangeant mes couleurs,
choisies parmi une foultitude de nuances de pastels bien rangés.
Un très grand plaisir pour moi.
Nous emmener hors du temps dans nos « petites œuvres »
ne l'empêche nullement de rester très présent à l'évolution de l'art contemporain
ni de partager avec nous les toutes dernières expositions.
 »

L'œuvre de l'artiste Pascal Thouvenin a évolué au fil des années,
passant de la peinture à l'huile, à la peinture "a tempera", au fusain, au pastel sec…
dans une recherche picturale faite de rigueur, de sobriété, de délicatesse, de poésie.
On est là face à une exigence, à une sorte de perfection, mais où se cachent l'inattendu, la fantaisie.
En témoignent les œuvres actuelles d'une grande pureté, d'une grande beauté.
Toutes, uniquement sur papier, présentent lignes, traces, surfaces colorées
avec de riches et rares pigments naturels, sans aucun médium.
Ocres, lapis-lazuli, cochenille, cendre de châtaignier, de hêtre, de chêne…
les pigments sont tirés de roches, d'animaux ou de végétaux.
On reconnait le plus souvent l'indigo et le rouge cochenille.

Pascal THOUVENIN

Étendue patiemment, minutieusement,
chaque couche est immobilisée par un fixatif à base de produits naturels
pour atteindre une densité qui captive le regard.
Les papiers eux-mêmes sont d'une qualité rare, souvent d'origine asiatique comme le papier de riz.
Ce qui fait dire à Pascal : « Mes œuvres sont totalement écologiques ! »
Ces dernières œuvres, qu'il nous a présentées délicatement avec des gants bleus de laborantin,

Pascal THOUVENIN

Pascal THOUVENIN..... Pascal THOUVENIN..... Pascal THOUVENIN


Notre rencontre s'achève sur la présentation par Pascal Thouvenin de deux œuvres récentes, bleues indigo  :


Pascal THOUVENIN



Pascal THOUVENIN
grandes silhouettes d'arbres à la présence forte et pourtant légère,
d'une grande sobriété, un peu à l'image de tout ce qui se trouve ici.
Regarder. Peut-être même contempler.

Sans doute ses élèves doivent-ils se sentir au diapason avec lui,
dans le partage de l'émerveillement et de la joie devant ce qu'ils ont été capables de créer.
Car le contact avec Pascal Thouvenin, tout comme sa peinture, invite à la joie, à l'émerveillement.


Pascal THOUVENIN


Pascal THOUVENIN


Pascal THOUVENIN


Puisse cette rencontre raviver en nous le sens de la profondeur de l'Homme,
et nous inspirer durablement.


Prochaines Exposition de Pascal Thouvenin
au Pôle culturel  de Rochebelle  à Alès du 7 au 19 septembre 2020
à Paris, Galerie Magali Nourissat, 27 rue de Bièvre 7505, du 19 au 24 octobre 2020 

 



Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures Foi de la délégation de Nimes
Site créé par NPousseur