Logo d'ACF Nimes Les ARTS et les artistes


" VOICI L'HOMME..."



Les demoiselles d'Avignon, de Picasso

PICASSO




"Les demoiselles d'Avignon" - 1907

ou

le passage au non-anecdotique





Ce tableau est une œuvre décisive.
Picasso (1881-1973) y a travaillé un an et demi. Elle marque un passage : l'abandon du sujet comme tel.
Au départ, Picasso est loin de ce qu'il sera plus tard.
Il commence très jeune, de façon assez classique (cf. "Première communion" 1886 : il a 15 ans).
Après, il y a sa "période bleue" (cf. "La vie" 1903).
Quand il peint "Les demoiselles d'Avignon", il a 25-26 ans.
Quoi qu'il s'en défende, il emprunte aux masques africains, au moins indirectement (il en a vu, il les a mémorisés) ;
il est marqué aussi par la "Tête ibère" d'époque néolithique (-Ve siècle).
Six versions du tableau précèdent l'ultime.
Au début, on voit un étudiant en médecine, un marin et cinq femmes nues :
toutes les hantises de Picasso par rapport à la mort et aux femmes ; il y a toute une scénographie.
Dans "l'étude" qui suit, il y a déjà une géométrisation, une synthèse,
assez proches de ce que nous appelons aujourd'hui les "arts premiers" :
on va vers le pur jeu plastique, vers l'abstraction.
L'œuvre finale n'est plus qu'un dépouillement plastique, on entre carrément dans l'abstraction ;
il n'y a plus vraiment de sujet, même si l'on peut encore reconnaître des personnages.
Cette démarche ouvre la voie à son "Portrait d'Ambroise Vollard" :




c'est le "cubisme" analytique qui décompose le visuel
et le rabat vers l'avant, le point de fuite de la perspective se trouvant derrière l'observateur du tableau.






Vers la page précédente........... .. Vers la page suivante






Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures Foi de la délégation de Nimes
Site créé par NPousseur