Logo d'ACF Nimes Les ARTS et les artistes


" VOICI L'HOMME..."



Aéroplane - 1915, Malévich

MALEVICH




"Carré noir" 1913 --- "Aéroplane" 1915

ou

la quête d'un minimalisme




Malévich (1878-1935) s'est arraché au convenu.
En 1908, avec "Le repos de la bonne société", on voit une scène de genre traitée à la russe :
il y a beaucoup de personnages, ils dansent etc. Il faut dire qu'il est resté en Russie, lui…
Avec "Le rémouleur" (1912),



dont il a fait d'ailleurs plusieurs versions,
son expression de la vitesse et de la dynamique le situe entre le cubisme français et futurisme italien.

Avec "Carré noir sur fond blanc", (1913)



c'est le minimalisme…

Malévich en arrivera même à un "Carré blanc sur fond blanc" (1918)



c'est-à-dire à un 'rien'.
On peut y lire, aujourd'hui, une intuition très forte de l'art conceptuel…

Dans "Aéroplane en vol", l'épuration est maximale, mais l'élaboration est très savante et très complexe ;
c'est une sorte de maximalisme !
Le fond est libre, on est dans l'espace comme simple support
(Cf. Mondrian, un mystique sévère, qui n'a fait que des carrés, toute sa vie).
Des éléments voyagent dans cet espace.
Mais il n'y a pas volumes ; ce sont des aplats de couleur. C'est nouveau.
Or cet ensemble donne un effet dynamique (nous y sommes habitués, maintenant) :
il n'y a pas une horizontale ni une verticale qui stabilisent.
Cependant rien ne se perd : que pourrait-on enlever ? !…
Les deux obliques brisent le bloc des carrés.
On pourrait se dire que l'artiste se moque de nous... c'est justement pourquoi il a peint, en 1933,
un "Autoportrait" ou "Cela aussi je sais faire" :
s'il ne "le" faisait pas, c'est bien qu'il cherchait autre chose…

Dans le même esprit, Yves Klein a travaillé 10-12 ans pour trouver son bleu
cf. ses nombreux "Monochromes"



Il est à la poursuite de ce bleu et va y vivre dedans.






Vers la page précédente........... .. Vers la page suivante




Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures Foi de la délégation de Nimes
Site créé par NPousseur