Logo d'ACF Nimes Les ARTS et les artistes


" VOICI L'HOMME..."



IKB3, de Yves Klein



LA SUITE DU XXe SIÈCLE

 

 

 

5. Le Land Art,

les Installations et l'Art Conceptuel

 

 

Pour le courant du Land Art,
l'art est dans la rue, dans la nature, dans l'espace, mais pas à l'intérieur.


On peut y rattacher :


Christo et Jeanne-Claude

Christo, c'est celui qui "emballe".
Il avait été chargé de faire des installations le long de la voie ferrée
pour magnifier le régime communiste bulgare aux yeux des Occidentaux.
Mais il défiait le système en peignant des toiles allant à l’encontre de l’idéologie,
comme des paysans se reposant, et il a eu quelques ennuis…
En France, on lui a amené un piano à queue ficelé : mais… pourquoi le déballer ?!
Du coup, il a laissé emballés les objets destinés à son exposition.
Il a eu du succès et il s'est mis à tout emballer, avec sa femme Jeanne-Claude.
Puis il s'est mis à emballer de grandes choses : paysages, monuments, lieux (cf. le Pont Neuf à Paris).
C'est éphémère et il fait tout à ses frais ; ce sont les produits dérivés qui le financent.

Voici, de lui : "Pont-Neuf" (dessin de la réalisation)



Buren

En 1965, inspiré par une toile de store rayée, il trouve son expression artistique :
des bandes verticales alternées blanches et colorées de 8,7 cm de largeur.
Il répétera ces rayures à l'infini et sur tous les supports.
Un jour, tout Paris se réveille avec ses affiches-stores !
Le choix d'un motif fabriqué industriellement répond à son désir d'objectivité
et lui permet d'accentuer le caractère impersonnel de son travail.
Sa démarche a un réel impact visuel.
Il s'est en quelque sorte débarrassé du motif pour aller à l'essentiel,
ou plutôt aux limites.

Voici, de lui : ""Le Palais-Royal"


 

Goldworthy

Cet Écossais part de la nature et fait "des trucs", des mondes à rêver,
à partir de pierres, de branchages, de neige…

Voici, de lui, un "Mobile"

 

***

 

Pour les Instalations, deux exemples :


Rebecca Horn

Elle détourne les choses de leur usage et crée des mondes…

Voici, d'elle : "Lune haute" (1991)

 

 

 

Thomas Shannon

Il présente, par exemple, des boules qui tiennent dans l'espace par aimantation ;
elles créent un univers poétique.

 

***

 

Dans l'art Art Conceptuel, la conception prévaut sur la réalisation
et, parfois même, dispense de toute réalisation matérielle.
La situation suivante, vécue par une classe d'arts plastiques, en est une bonne illustration.
Le professeur propose aux élèves de faire une recherche personnelle sur Apollon et Dionysios.
Lors d'un cours, chacun prend la parole et exprime les concepts qui l'ont marqué (lumière, ordre, folie, démesure, etc.).
Tous écoutent, comme on écouterait un conteur.
Au cours suivant, on passe à la réalisation d'œuvres signifiant Apollon et Dionysios :
modelages fous en plâtre, jeux de miroirs, collages, anamorphoses… un succès !
On se congratule.
On invite six artistes à venir estimer ce travail.
Félicitations, encouragements, critiques…
Le temps passe, on oublie ce moment fort.
Un jour, voilà qu'un élève rappelle la chose :
"C'était bien ! dit-il, mais c'était mieux quand on se racontait nos idées ;
mieux que quand nous les avons réalisées" ! !
On pense à la phrase de Giotto : "Pourquoi réaliser cette œuvre quand il suffit de la rêver ?"…

 



Notes à partir d'une intervention de Roger Migniot sur l'art contemporain

Vers la page précédente ........... ..






Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures Foi de la délégation de Nimes
Site créé par NPousseur