Logo d'ACF Nimes Cinéma


Joël & Ethan Coen - No Country for Old Men

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme


No Country for Old Men


Réalisation Joël et Ethan Coen - Thriller, Drame
Avec : Javier Bardem - Tommy Lee Jones - Woody Harelson - Josh Brolin
USA : 2007 ; sortie 2008 en France - (2h02)


Le mal, la drogue et l’argent

Il s’agit, nous dit le programme du Sémaphore,
d’une adaptation du roman de Comac Mac Carthy,
dont le titre français est : Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme.

Nous sommes au Texas dans les années 80.
Le film s’ouvre sur la découverte d’un champ de cadavres par un vétéran du Vietnam.
Dans le ciel tournoient des oiseaux charognards.
L’ambiance du film est donnée.
Il s’agit de victimes d’un trafic de drogue :
la présence d’une mallette pleine de billets de 100 dollars sur l’un des cadavres
le confirme tout de suite.
Sans réfléchir, notre homme embarque la mallette :
il s’imagine pouvoir ainsi s’offrir, et offrir à sa compagne, un avenir radieux.
Il s’apercevra bien vite de sa grossière erreur.
Un tueur s’élance à sa poursuite
et nous comprenons que vouloir garder pour lui tout cet argent
est, pour notre ancien combattant (Josh Brolin), une entreprise suicidaire.
Le tueur professionnel Anton Chigurh (étonnant Javier Bardem) ne lui laissera aucune chance :
son fusil à pompe et à lunette est une arme infaillible
- le réalisateur nous montre au passage combien il est facile, aux Etats-Unis,
de se procurer une telle arme, véritable arme de guerre, chez n’importe quel armurier -.
Il est vain de dérober un magot, en pleine campagne texane,
loin de toute habitation et de tout commissariat,
même si l’on est proche de la frontière mexicaine et donc de l’évasion…
Comme le dit bien Positif, il s’agit d’une cavale à travers le Texas,
celle d’un homme ayant découvert une mallette qui lui ouvrait le chemin vers la richesse… et les ennuis !

Voici un film que l'on reçoit à 2 niveaux, comme toujours chez les frères Coen :
le niveau réaliste du thriller et son niveau symbolique.
Ils nous font assister à une véritable apocalypse.
À travers ce fléau de notre époque que sont la drogue et l’argent,
nous sommes confrontés à l’ange exterminateur, au mal absolu, au “Dieu de la mort” (cf. Le Monde du 23/01/08).

René THIBON


En quel sens la drogue et l'argent sont-ils un fléau de notre époque ?
Parce qu'ils gangrènent dangereusement nos sociétés ? Sans doute.
Mais n'en sont-ils pas, plus encore, un miroir grossissant... et révélateur ?
Quand règnent la course à l'argent et la consommation "divertissante" (au sens de Pascal),
une société - la planète, aujourd'hui ! -
n'est peut-être pas loin de ce qu'on entend couramment par l'apocalypse.
Ce n'est sans doute pas en vain que les frères Coen font référence à l'Apocalypse...
Si ce film est un cri
- comme beaucoup des créations artistiques de notre temps, et c'est fort inquiétant -,
le lecteur de l'Apocalypse se souviendra que ce livre l'invite à se nourrir du cri des hommes,
et non à se boucher les oreilles ;
et il n'oubliera pas l'image de" l'Agneau immolé" mais vainqueur :
il vaut la peine de ne pas baisser les bras,
quand bien même l'espérance semblerait désespérée...

ACF-Nimes


 

Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures - Foi, délégation de Nimes
Site créé par NPousseur