Logo d'ACF Nimes Cinéma


There will be blood - Paul Thomas Anderson

D’après le roman d’Upton Sinclair "Oil", écrit en 1927


There will be blood


Réalisation Paul Thomas Anderson - Drame
Avec : Daniel Day-Lewis, Paul Dano, Dillon Freasier
USA 2007 ; sortie en France février 2008 - (2h 38)




Le film débute par un très long parcours d’images ;
on entend seulement des bruits de marteau sur le rocher.
Un homme gratte et cogne les parois d’un puits de mine
à la recherche de l’or
que pourraient avoir laissé les chercheurs de la Ruée vers l’or, en Californie, vers la fin du 19e siècle.
Il creuse, creuse encore et se blesse ;
il s’extrait avec peine d’un trou où l’effondrement d’un bloc de pierre l’a projeté,
il en sort recouvert d’une boue noire...
Il vient de découvrir la richesse en or noir du sud de cette Californie
où vivent des familles pauvres, avec quelques chèvres et poules.
Vous savez, seules les pierres poussent ici !”,
dira un paysan à ce prospecteur ambitieux et vénal qui cherche à lui acheter des terres à bas prix.

Par des images d’une grande beauté,
on assiste à la construction des premiers puits de pétrole,
dans de vastes paysages désolés,
avec les efforts surhumains des ouvriers, les accidents mortels, les incendies dans les derricks.

Se côtoient dans ce pays pauvre
l’acharnement d’un homme à trouver la richesse
et l’exaltation religieuse - mêlée de superstition - d’un jeune pasteur.
Chacun des deux vivra une tragédie :
le désir fou d’être riche amènera le premier à une extrême solitude,
drame qui s’amplifie au même rythme que la folle exaltation religieuse, mêlée d’hypocrisie, du second.

Ce film montre la dure conquête des hommes (terres, or et pétrole).
En même temps, il stigmatise magistralement la puissance de deux pouvoirs,
celui de l’argent et celui du fanatisme religieux :
tous deux exploitent la pauvreté et l’ignorance.

Deux grands acteurs (Daniel Day Lewis et Paul Dano)
entrainent leur histoire vers un sordide duel,
un combat final, autant métaphysique que physique.

Ce film est à la fois épopée et parabole.
Parabole biblique « there will be blood », "Il va y avoir du sang" (cf. Exode 7/19).

Jacqueline Thibon


Ce film stigmatise la puissance du pouvoir
de l’argent et du fanatisme religieux :
le désir fou d’être riche amène l'un à une extrême solitude,
la folle exaltation religieuse de l'autre est mêlée d’hypocrisie ;
L'ensemble les conduit au drame.
Non seulement tous deux exploitent la pauvreté et l’ignorance,
mais en plus ils finissent par se battre à mort...


Est-ce à dire que "Il va y avoir du sang" sur notre planète
livrée au règne du profit maximum et parcourue de tourbillons religieux ?...
En tout cas, ce film est un cri.

ACF-Nimes


 

Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures - Foi, délégation de Nimes
Site créé par NPousseur