Logo d'ACF Nimes Cinéma


Bright star - Jane Campion

Bright star

Réalisation Jane Campion - Drame, Romance
Avec : Abbie Cornish - Ben Whishaw - Paul Schneider
USA, Grande-Bretagne, Australie - 2006, sortie en France 2010 - (1h59)


Bright star est le titre du dernier film de Jane Campion,
en même temps que d'un poème de John Keats.
On est dans la campagne anglaise, vers 1818.
Fanny Browne, jeune fille d'une famille bourgeoise,
aime toucher et caresser les étoffes dont elle fait elle-même ses robes,
d'ailleurs assez originales.
Keats vit assez pauvrement
- son dernier recueil de poésie n'a pas reçu la faveur des lecteurs -,
sous la surveillance et l'aide matérielle de Brown, grand gaillard railleur et peu aimable.
Fanny est bouleversée par la poésie de John Keats ;
elle lui demande de lui donner des leçons pour apprendre à écrire des poèmes.
C'est ainsi qu'ils se rencontrent souvent.
Puis Keats part enterrer son frère bien-aimé, mort de tuberculose.

Tout le film va balancer entre la luminosité de la campagne anglaise,
le visage éclairé de Fanny cousant près de la fenêtre (éclairage à la Vermeer ),
et la semi obscurité de certaines scènes où l'on sent rôder la mort (Keats se sait malade).
Il progresse au rythme des rencontres de Fanny et de Keats,
de leur échange de lettres passionnées.
On sent la douceur de leurs mains qui se frôlent,
la tendresse qui les rapproche, allongés dans l'herbe ou marchant côte à côte.

Film d'une grande sensibilité, Bright Star est le récit d'un amour profond
qui nous émeut par la passion de Fanny et Keats,
jamais charnellement évoquée mais ressentie comme un intime échange d'âme,
au-dessus des contingences sociales et des " codes de conduite " (1) de l'époque.

(1) D'après l'interview de Jane Campion dans le n° 587 de la revue Positif (Janvier 2010).

Jacqueline THIBON


  Sous le déferlement des images clinquantes ou provoquantes,
dont nous sommes abondamment abreuvés,
sous la quête éperdue de jouissance,
couverait-il une attente de relations profondes et simples,
assez fortes pour être libres des moules et des modes ?
Les corps, tellement valorisés par notre époque,
trouveraient-ils leur plein sens en exprimant et reliant les âmes ?
Ce n'est pas sans raison qu'un tel film "émeut".

ACF-Nimes


 

Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures - Foi, délégation de Nimes
Site créé par NPousseur