Logo d'ACF Nimes Cinéma


In the Air - Jason Reitman

Ghost Writer

Réalisation Jason Reitman - Comédie
Avec : Georges Clooney, Vera Farminga, Anna Kendrick
USA - 2009 ; sortie en France 2010 - (1h50)


Voilà l'histoire du "plus séduisant laquais du grand capital",
comme le présente le journal Le Monde (27/01/10).
L'ambition de Ryan Bingham (Georges Clooney) - personnage principal du film -
est d'accumuler des "miles", et gagner le prix du plus grand voyageur aérien.
Cette ambition est au service de son travail,
celui de présenter à de malheureux employés leur lettre de licenciement,
en les recevant dans de minuscules bureaux,
ou parfois en leur parlant sur écran.
Il traverse ainsi le monde entier,
avec un organigramme et un module méticuleusement mis au point ;
il lui arrive de les présenter en conférence dans plusieurs lieux de la planète
pour augmenter ses émoluments....
Il est donc l'exécuteur des basses-œuvres commandées par de grandes firmes
qui le rémunèrent largement.

L'intérêt du film est de montrer la froideur, le détachement de cet agent
"à la botte" du grand capital,
dans sa relation avec un employé - non préalablement prévenu -
pour lui faire admettre son licenciement et même lui présenter les avantages d'une nouvelle vie...

Ce qui sidère dans cette histoire,
c'est l'organisation du travail de Ryan Bingham
par les Ressources Humaines des différentes firmes.
Une psychologue, très volontaire, lui est adjointe
- c'est son premier stage, et elle finira par craquer -.
Le cinéaste évite de susciter toute émotion,
seules sont mises en scène
la froideur et "l'absence d'indignation" (Thomas Sotinel ) des protagonistes.

Ryan, en possession de sa carte de vol
le récompensant pour ses 10 millions de miles,
continue ses périples, mélangeant sans état d'âme job et aventures amoureuses.
Il ne faut pas s'attendre à une fin heureuse à l'américaine !
Thomas Sotinel nous la décrit  :
" La conclusion de In the Air est une merveille d'indécision...
le rideau de cynisme laisse à peine passer une lueur d'espoir...
le héros est là où on l'a trouvé, ou presque :
en suspension entre le paradis artificiel des sièges business
et l'enfer des cubicules où s'achèvent les carrières."


Jacqueline Thibon


Quand l'Homme est nié, il lui faut bien se trouver quelque raison de vivre et de "valoir"...
Notre "héros" a placé sa fierté et sa reconnaissance sociale
dans un record du monde des voyages .
Voilà qui ne gêne personne !
Et surtout pas ses employeurs.
Nous renverrait-il aux compensations dérisoires
que nous nous donnons pour échapper au désespoir ?
Si ce "séduisant laquais" nous donnait à sourire de nous-mêmes,
il n'aurait pas tout à fait perdu son temps.
Mais il pourrait y avoir mieux à faire...

ACF-Nimes


 

Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures - Foi, délégation de Nimes
Site créé par NPousseur