Logo d'ACF Nimes Cinéma

Collision - Paul HIGGINS

Affiche de Collision


USA 2005. Real. Paul HIGGINS
Int :Sandra Bullock, Don Cheadle, Matt Dillon

Vu au "SÉMAPHORE" à Nimes
( Rubrique libre de toute publicité !)

Je ne connais pas Paul HIGGINS ; la rubrique du programme du "Sémaphore" ainsi que les articles de presse nous indiquent qu'il était le scénariste de "Million dollars Baby", ce qui est une référence. Mon attention avait aussi été attirée par les jugements divers des critiques qui vont de l'exécration pure et simple de "Télérama" aux applaudissements du "Monde".
Nous sortons de la séance en étant persuadés (si nous ne l'étions pas en entrant) que le racisme est en chacun de nous, que nous soyions à Nîmes, à Paris ou à Los Angeles, et que les noirs (les blacks, comme l'on dit ici et maintenant !) ne sont pas les derniers à en faire preuve. Cela nous soulage peut-être nous, les blancs, mais ce n'est pas une excuse et cela ne change rien au problème.
Faut-il que la peur de l'autre soit inscrite profondément en nous pour que ceux qui en sont les premières et les plus grandes victimes en soient eux-mêmes imprégnés.
Allez voir COLLISION, où que vous soyiez, quand vous le pourrez et vous m'en direz des nouvelles.

LES FILMS DE LA RENTRÉE

Cette rentrée n'est pas très riche en films de 1er plan. Il faut citer "Entre ses Mains", de la réalisatrice française Anne Fontaine, avec la belle et sensuelle actrice Isabelle Carré ; et surtout "Broken Flowers", grand prix du festival de Cannes, du réalisateur américain Jim Jarmush.
Jim Jarmush était jusqu'à présent peu connu du grand public, espérons que les lauriers cannois le feront mieux connaître et apprécier car c'est je cois un cinéaste important. On peut résumer ainsi son dernier film: un jeune retraité de 50 ans, devenu vieux séducteur, reçoit une lettre anonyme lui annonçant qu'il est père d¹un garçon de 20 ans. Le fils recherche le père pendant que le père recherche l'auteure de la lettre anonyme! On voit le décalage et toute l'ambiguïté de ce film qui, comme tout bon "road movie", nous fait parcourir les États-Unis avec son héros ; celui-ci n'est pas un bon modèle du mâle américain.

René Thibon (septembre 2005).