Logo d'ACF Nimes Cinéma


Good Night and Good Luck - George Clooney

Affiche de Good Night and Good Luck 
      - George Clooney




"Good Night and Good Luck"
Etats-Unis 2005 - Noir et blanc -
Scénario et Réalisation : George Clooney
Avec : George Clooney, David Straithairn.

Le Film retrace l’histoire de l’affrontement aux États - Unis, en 1954 - 1955, entre :
- le Sénateur Mac Carthy, que l’on voit dans des séances réelles de la Télé de l’époque
( elle existait depuis peu aux États-Unis)
- et Edward R MURROW, journaliste de la chaîne télé C.B.S.,
(une des deux chaînes -avec A.B.C.- couvrant l’ensemble du territoire des États-Unis)
remarquablement interprété ici par David STRAITHAIRN.
La courageuse résistance de ce journaliste - présentateur du journal télévisé du soir,
va mettre en échec la paranoïa du Sénateur Mac Carthy, dont on sait maintenant qu’il était également alcoolique.

Mac Carthy (Joseph, Raymond, 1908-1957) était sénateur républicain du Wisconsin.
Il se fit connaître par ses campagnes anticommunistes acharnées
et par la “chasse aux sorcières” qu’il essaya de mener contre de nombreuses personnalités politiques ou intellectuelles
taxées de sympathies communistes.
Le maccarthysme finit par être désapprouvé par le Parti Républicain et son instigateur fut blâmé par le Sénat en 1954.
( in Le Robert des noms propres, 1988 ).
On peut aussi se rapporter à la pièce de théâtre d'Arthur Miller “Les Sorcières de Salem ”(1953)
et au film du même nom qu'en a tiré Raymond Rouleau (1956).

Le film de George CLOONEY, sorti en 2005, retrace l’histoire du maccarthysme et de cette “chasse aux sorcières”:
N’importe quel responsable accusé de communisme par la rumeur risquait d’être écarté de son poste
par la toute puissante ”Commission des affaires antiaméricaines” dirigée par le Sénateur McCarthy.
De grands artistes, en particulier des cinéastes, durent quitter leur pays sous peine d’être inquiétés :
Charlie Chaplin, Jules Dassin, John Berry, Joseph Losey entre autres.
La télévision était alors à ses débuts et connaissait bien sûr un grand succès, dès ses premiers jours.
Cette image que l’on attendait depuis si longtemps
et qui entrait dans chaque foyer sans aucun autre effort autre que celui d’ouvrir et de tourner un bouton
devint, avec la baisse rapide des prix des téléviseurs, une véritable passion populaire.
Les plus de soixante ans se souviennent du “tube" de Dario Moreno :
la télévision c’est un cinéma où l’on peut aller en restant chez soi.
Et, justement, cette ferveur populaire va desservir le sénateur.
Après chaque passage du héros populiste à la télévision,
le journaliste présentateur Edward R. Murrow commentait son discours,
en faisant éclater les mensonges et les impostures.
L’instrument de pouvoir que Mac Carthy voulait utiliser
se retourna finalement contre lui,
grâce à l’intégrité et à la rigueur intellectuelle de ce grand journaliste.

René THIBON

En notre époque tellement lourde d'injustices planétaires, de drames et de menaces...
nos media sont souvent décriés pour leur mercantilisme, voire leur perversion.
Ils reçoivent par ce film un vibrant appel à dépasser l'asservissement à l'argent-roi.
Mais on remarquera plus encore que cet appel vient des USA eux-mêmes
et d'un retour lucide sur leur propre histoire.
Voilà de quoi garder espoir en l'homme !
Merci à George Clooney, et au "7e Art
"...
ACF- Nimes

 

 

Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures Foi de la délégation de Nimes
Site créé par NPousseur