Christian Salenson



Les sacrements, sept clés pour la vie


Éditions Desclée de Brouwer / Chelins de dialogue, 2012
(200 pages - 17€)


Retour
Retour
mosaïque  

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Comment comprendre la signification des sacrements, qui paraissent si souvent extérieurs à ce que nous sommes, voire magiques ou mystérieux ? Pour Christian Salenson, ils sont d'abord des clefs pour la vie. À qui s'interroge sur celle-ci, ils offrent un trésor de sens et une plénitude nouvelle. Car à leur manière, les rites sacramentels parlent ! Ils parlent de la vie dans le langage particulier du rite utilisé dans toutes les religions du monde, dans un langage où les symboles remplacent les mots. Pour mieux s'adresser à tous, au plus profond du cur.

Ce livre pourra accompagner le chrétien « ordinaire », le catéchumène, le néophyte, tout homme, toute femme qui cherche à comprendre « ce qui lui arrive » au long de cette existence, si longue et si courte, si forte et si fragile, l'existence étonnante qu'il nous est donné de vivre durant quelques décennies...

Prêtre du diocèse de Nîmes, Christian Salenson est directeur de l'Institut de sciences et théologie des religions de l'Institut catholique de la Méditerranée (Marseille). Il a notamment publié "Prier 15 jours avec Christian de Chergé" (Nouvelle Cité) et "Christian de Chergé, théologie de l'espérance" (prix Siloé - Bayard).

 

 

 

 

Recension


Quand la modernité vient éclairer notre expérience spirituelle

S'agit-il d'un livre de théologie ? Non ; mais il est très théologique.
S'agit-il d'un livre de spiritualité ? Non ; mais il est très spirituel.
S'agit-il alors d'un livre de pastorale ? Pas davantage ; mais il est très pastoral.
Comment le définir ?
Voici ce qu'en dit l'auteur, à propos d'un chapitre sur l'eucharistie :
« La tradition de l'Église s'est longuement interrogée sur le mystère de la présence
dans lequel le sacrement de l'eucharistie fait entrer.
Notre propos n'est pas de reprendre ces débats importants
mais grâce à eux de rejoindre l'expérience humaine spirituelle
dans laquelle cette Présence est vécue. » (p.90)
Ce livre relève de ce que l'on appelle la « mystagogie »,
comme l'exprime bien le sous titre : Sept clés pour la vie .

En dix chapitres de moins de vingt pages et diversement répartis
(3 pour le baptême et la confirmation, 3 pour l'eucharistie,
1 pour chacun des 4 autres sacrements : réconciliation, malades, mariage et ordre),
Christian Salenson fait en quelque sorte « parler » les rites sacramentels
à travers leurs les gestes, leurs symboles.
Chaque chapitre fait une unité, si bien que l'on peut commencer par n'importe lequel,
même s'il est paraît recommandable de lire ensemble et dans leur ordre ceux qui ont trait au même sacrement.

Notre théologie classique pense les sacrements
avec les catégories de la physique, qui concerne les choses :
des « causes » produisent des « effets ».
Aujourd'hui, cela conduit à certaines impasses inextricables :
qui peut croire, par exemple, que Dieu commence à aimer son enfant
le jour où on lui fait couler un peu d'eau sur la tête ?
Pourtant, il est important ce baptême !...
Nous avons la chance de vivre une époque où les sciences humaines et la philosophie du langage
se sont efforcées de penser la relation humaine et le symbole :
il s'agit de l'Homme, et non plus simplement de choses.
Cela ouvre des perspectives nouvelles à notre compréhension des sacrements,
comme le montre bien Louis-Marie Chauvet depuis plus de trente ans.
Christian Salenson se situe dans cette mouvance, dont la fécondité n'est plus à démontrer.
Sa démarche est aussi nourrie de ses années d'enseignement des sacrements au séminaire d'Avignon,
des vastes horizons ouverts par son expérience du dialogue interreligieux
avec l'ISTR (Institut de sciences et théologie des religions) de Marseille,
et de sa riche expérience pastorale.

Mais il ne faudrait pas s'imaginer que la lecture de ces Sept clés pour la vie
demande un diplôme de philosophie ou de théologie.
Elle ne demande rien d'autre que d'aimer la vie
et de laisser retentir les mots dans son « expérience humaine spirituelle »
ou, si l'on préfère, dans son cur.
Elle est accessible à tous, même si tel ou tel paragraphe peut être un peu plus difficile :
« Les sacrements sont des clés pour la vie.
A qui veut comprendre sa vie, il est offert un trésor de sens, un trésor de vie » (p.7).

Ce livre est un véritable enchantement.
On peut le lire et le relire plusieurs fois, méditer tel ou tel passage,
tellement il fourmille de phrases fortes, éclairantes,
qui trouvent un écho profond dans l'expérience humaine, spirituelle, universelle.
L'expérience chrétienne en reçoit une force et une dimension dont nous avons grand besoin,
aujourd'hui où elle est méconnue, voire décriée.

Voici, pris entre mille et à titre d'exemple « apéritif »,
ces mots sur l'amour du couple, si fragile aujourd'hui :
« Tous ne sont pas mariés religieusement
mais tous peuvent faire l'expérience du mystère que le mariage sacramentel désigne.
Le rite sacramentel () révèle que
l'amour dont quelqu'un est aimé est sacrement de l'amour de Dieu pour lui. ()
Ceux qui ont foi en cette alliance humaine comme alliance de Dieu avec eux
trouvent là beaucoup de force et d'assurance pour grandir
dans cette relation et dans leur relation avec Dieu. » (p155)
Voilà un livre qui éclairera et libèrera l'attente de bien des gens.


Jacques Teissier

 

 

Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures Foi de la délégation de Nimes
Site créé par NPousseur