meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=iso-8859-1" /> La gâchette facile - Hassan BEN MOHAMED

 

 


Arts-Cultures-Foi de Nîmes

présente



La gâchette facile - Hassan BEN MOHAMED

En collaboration avec Majid EL JARROUDI
Éditions Max Milo, Paris, 2015 - 200 pages - 18,90 €

 

 

couverture





 

Présentation de l'éditeur

À 17 ans, lors d'un banal contrôle de police, Lahouari Ben Mohamed est assassiné à bout portant par l'un des agents.
- « Monsieur, nous avons des hommes à nous à la prison des Baumettes où est incarcéré l'assassin de votre fils. Si vous le souhaitez, monsieur, ce soir il est mort. Nous vous rendrons justice.
- « Non, je ne veux pas. La justice fera son travail. »
Verdict : 10 mois d'emprisonnement dont 4 avec sursis.
30 ans après ce drame qui a marqué toute une génération, son plus jeune frère, devenu policier, enquête : que s'est-il passé ce soir-là ? Comment la vie de la cité s'est-elle reconstruite après la tragédie ? Qu'est devenu le meurtrier ?

Bouleversant travail de mémoire, ce livre est aussi une incroyable leçon de résilience et de sagesse. Hassan est né en 1976 à Marseille, il est le frère Lahouari Ben Mohamed assassiné lors d'un banal contrôle de routine dans un quartier de la cité phocéenne. Comme un clin d'œil du destin il est aujourd'hui policier à Paris et La gâchette facile est son premier livre.

 

Hassan Ben Mohamed est né à Marseille. Il est aujourd'hui policier à Paris.

Majid El Jarroudi est fondateur de l'ADIVE, l'Agence pour la diversité entrepreneuriale.



Commentaires d'Arts-Cultures-Foi de Nimes


UNE MERVEILLE D'HUMANITÉ


Paru fin 2015, ce livre ne semble pas avoir trouvé l'écho qu'il mérite, surtout dans le contexte actuel.
En 1980, Lahouari, jeune "beur" de 18 ans vivant sans histoire dans les fameux quartiers nord de Marseille,
est abattu sans raison par un policier lors d'un banal contrôle de routine.
Famille effondrée. Séisme dans le quartier.

Le récit est direct, simple, sans pathos.
Les personnes concernées ouvrent leur cœur.
Elles expriment sans fard, dans leurs mots de tous les jours, comment elles ont vécu l'événement.
Pour une fois, on ne parle pas « sur » les "beurs" ; ce sont eux-mêmes qui ont la parole.
Et c'est déchirant d'humanité.

Au bout de 7 ans de procédures interminables,
le policier est condamné à une courte peine de principe, qui sera couverte par l'amnistie présidentielle.

Quelque 30 ans après les faits, Hassan, le petit frère de Lahouari, entreprend une enquête approfondie :
que s'est-il passé exactement ? Il veut en avoir le cœur net.
Ce livre est le récit de son enquête auprès des témoins et acteurs du drame.
Saisissant.
Bien sûr, le contexte des années 80 n'est pas celui d'aujourd'hui.
La drogue est encore assez marginale. Le terrorisme n'est pas aussi omniprésent. La délinquance reste relativement modérée.
Le cœur de cette famille et des habitants de ce quartier n'en déborde pas moins d'une humanité extra-ordinaire.
Le sentiment d'injustice est immense. La souffrance est écrasante. La colère bouillonne.
Pourtant, pas de violence, pas de vengeance.
C'est assez stupéfiant.

Toutes ces personnes sont à l'honneur de notre Humanité. C'est magnifique.

Je laisse au lecteur le soin de découvrir par lui-même ce qu'est devenu Hassan, le petit frère,
et l'incroyable démarche qu'il entreprend.
C'est plus que magnifique. Cela vous laisse sans voix. Et même dans l'émerveillement.

Merci, Hassan. Lahouari aurait dû vivre, oui. Mais il n'est pas mort pour rien.

Amis, lisez ce livre. Faites-le lire. Il fait du bien.

Jacques Teissier




Logo d'ACF Nimes
Arts - Cultures Foi de la délégation de Nimes
Site créé par NPousseur